Association Rèpublicaine Irunaise
"Nicolás Guerendiain"
La défense des valeurs républicaines et la récupération de la mémoire historique

logoMémoire Historique et Éducation

Audiovisuels

Couverture du film
El convoy de los 927

(espagnol)
Il s'agit du témoignage d'une trentaine de survivants qui ont été emmenés à Mathausen (août 1940). Les Espagnols ont été les premiers à arriver à Mathausen. C'est le premier train de déportés de toute l'Europe occidentale, chargé de familles entières à destination du camp d'extermination.

Couverture du film
RAVENSBRÜCK "El infierno de las mujeres"
Prêt

(espagnol)
Treize femmes évoquent leurs expériences dans le camp de concentration de Ravensbrück, le seul que le régime hitlérien ait réservé exclusivement aux femmes et aux enfants. Parmi elles, les voix de certaines femmes espagnoles se détachent avec force, comme Mercedes Núñez et Neus Català, qui ont consacré leur vie à lutter avec courage et obstination contre l'horreur nazie, hier comme aujourd'hui.

Couverture du film
La República de los maestros

(espagnol)
Les réformes éducatives de la Seconde République espagnole, la préparation des nouveaux enseignants, les évolutions pédagogiques et la fatale répression franquiste qui a mis fin à tout cela.

Couverture du film
Palabras de Gurs. De la Guerra Civil a la Shoah

(français, avec sous-titres espagnols)
Réalisé par Jean Jacques Mauroy, il rassemble les témoignages des personnes qui sont passées par le camp de Gurs au cours de ses différentes étapes, des républicains espagnols et des brigadiers internationaux au début, aux Juifs allemands, hommes, femmes et enfants qui ont été internés et ont vécu la déportation vers Auschwitz.

Couverture du film
"Las Raíces Cortadas" Lecture théâtralisée
Prêt

(espagnol)
Il s'agit de la confrontation théâtrale de deux figures féminines historiques de l'Espagne de la Seconde République espagnole et de la dictature qui a suivi. La lutte de deux femmes pour obtenir l'approbation du droit de vote des femmes à une époque politiquement et socialement hostile.

  • Auteur: Gerónimo López Mozo
  • Adresse: Ana Pérez
Couverture du film
Mariana Pineda
Prêt

(espagnol)
Une mini-série de 5 épisodes centrée sur la figure de Mariana Pineda (1804-1831) et se déroulant à Grenade en 1831, dans la huitième année du règne absolutiste de Ferdinand VII. Il raconte les derniers jours de la vie d'une femme qui s'est donnée à la cause libérale. Elle est condamnée et exécutée le 26 mai 1831 selon le plus noble des trois rituels de l'exécution par garrot, après avoir refusé la grâce qui lui était offerte si elle trahissait ses camarades de cause.

Couverture du film
Izarren argia
Prêt

(espagnol et basque)
En 1938, Victoria a été emprisonnée avec son fils dans la prison de Saturrarán. Elle y fait l'expérience directe de l'un des plus grands crimes du régime franquiste, celui qui consistait à séparer les mères de leurs enfants pour les donner en adoption à des familles du régime. Un groupe de mères, mené par Victoria, se lève pour tenter de récupérer leurs enfants.

Couverture du film
Mourir a Madrid
Prêt

(français, avec sous-titres espagnols)
Mourir a Madrid, rassemble divers documents sur la guerre civile espagnole et les intègre en capturant différents points de vue, dans le but de représenter la continuité de la souffrance du peuple espagnol pendant le régime de Franco. La mort de Federico García Lorca, Gernika, la défense de Madrid, les brigades internationales, sont quelques-unes des références qui composent ce film magistral.

Couverture du film
Espejo Rojo
Prêt

(espagnol)
C'est l'histoire d'un ouvrier hymnique de la campagne andalouse, un héros sans le savoir, sans le vouloir. C'est la vie indomptable d'un républicain espagnol, Virgilio Peña.

C'est le voyage d'un homme parmi les hommes, un itinéraire depuis un village de Cordoue, "ESPEJO", jusqu'à l'enfer de "BUCHENWALD".

Couverture du film
Los niños perdidos del franquismo (I) imagenes contra el olvido
Los niños perdidos del franquismo (II) imagenes contra el olvido

(espagnol)
Il enquête sur l'un des secrets les mieux gardés de la répression brutale de Franco: la disparition d'enfants, d'enfants de républicains, et la séparation forcée de leurs familles par la répression franquiste; une cruauté qui, à tort, était jusqu'à présent considérée comme la "chasse gardée" de la dictature argentine.

Couverture du film
Las fosas del silencio (I)
Las fosas del silencio (II)

(espagnol)
Après le succès du documentaire et du livre sur les enfants perdus du franquisme, deux de ses auteurs abordent le sujet brûlant des fosses communes de la guerre civile espagnole, ces tombes du silence qui contiennent les restes de milliers d'Espagnols. La recherche rigoureuse entreprise pour ce livre, lui-même basé sur une émission de télévision, a mis en lumière des épisodes terriblement douloureux, à un moment où la volonté de récupérer la mémoire historique semble renaître, malgré la résistance qu'opposent encore certains secteurs politiques. Au fil de ses pages, apparaissent d'innombrables histoires de haine, de querelles politiques et idéologiques, de fusillades aveugles, et la volonté manifeste des proches qui souhaitent la réhabilitation et un repos digne pour leurs morts.

Couverture du film
Sonderkommando Auschwitz-Birkenau

(français)
Chargés de faire fonctionner les fours crématoires du camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau, de très rares déportés des "Sonderkommandos" (les "commandos spéciaux") ont pu témoigner, bravant l'anéantissement programmé. Emil Weiss fait résonner à nouveau leurs voix défuntes.